Agriculture biologique et travail minimal : Fraiseuse RG BIO
Sicma

Agriculture biologique et travail minimal : Fraiseuse RG BIO

22/06/2021

La sensibilité envers une agriculture plus durable est transposée par Sicma à travers la conception de solutions de plus en plus recherchées, capables de créer les conditions idéales pour favoriser les processus naturels, sans avoir recours à la chimie, pour réduire ainsi son impact environnemental.

La production Sicma destinée à l'agriculture biologique s’enrichit dans ce sens de nouvelles machines et, grâce à une longue expérience dans la production de fraiseuses, l'entreprise s'est consacrée à la conception et à la production de solutions mécaniques qui permettent un travail minimal du sol.

La fraiseuse RG Bio est équipée d'une paire de roues avant jumelées grâce auxquelles il est possible d'obtenir un réglage extrêmement précis et uniforme de la profondeur de travail, dans une bande de sol (de 3 à 9 cm) où, en mélangeant la masse organique coupée avec le sol, il est possible d’obtenir l’effet compost qui prépare le sol à l'action du semoir.

RG-Fresatrice Bio

Le rotor est spécialement conçu pour atteindre une rotation de 344 tours par minute (bien supérieure aux 250 tours habituels) : cela permet de couper de manière nette les mauvaises herbes à leur racine, et d'obtenir ainsi une coupe qui ralentit leur repousse (sans avoir recours à des désherbants chimiques) et d'oxygéner le sol traité. 

 

Une autre caractéristique importante est la possibilité de régler hydrauliquement l'ouverture des capots arrière, ce qui permet à la matière organique de sortir librement et de préserver ainsi l’effet « naturel » de la création du compost.

Les houes ont un angle précis d'entrée et de coupe, pour éviter le compactage du sol et augmenter l'effet d’affinage de la masse travaillée.

Trinciato compost bio

La gestion de la surface influence également la fertilité des sols:

  • Un sol plus travaillé et soumis à un stress chimique (herbicides et pesticides) a une biodiversité réduite.
  • Cela entraîne une dégradation de la qualité du sol (ses propriétés biochimiques et physiques sont dégradées : par exemple, teneur en carbone, teneur en azote, densité apparente, porosité, compactage) qui influence par conséquent la qualité des produits agricoles.
  • Les résidus issus de la culture pouvant être recyclés dans le verger/vignoble sont nombreux : feuilles, tailles, fruits tombés, exsudats racinaires, microorganismes et insectes morts, etc.
  • Des quantités importantes d'éléments nutritifs issus de leur décomposition redeviennent disponibles pour l'année suivante.
  • Des études sur la pommeraie ont par exemple quantifié que la dégradation de ces matières permet de libérer jusqu'à 45 % d'azote et de phosphore ou 67 % de potassium, qui retournent ensuite dans le sol, par rapport à la quantité absorbée par la plante
  • Ce sont des instruments importants pour aider la fertilité et l'améliorer en optimisant la stabilité structurelle du sol, la maniabilité, la réduction de l'érosion, l'amélioration de la rétention d'eau, la stimulation des activités biologiques, la libération de nutriments, l'atténuation du compactage.

Vai alla scheda e configura la tua RG bio